1/ Je m’engage à apporter un soutien inconditionnel aux clients, à les aider à optimiser leurs capacités et leurs ressources, dans le respect de leur demande. Je les aide à se fixer des objectifs motivants et à donner le meilleur d’eux-mêmes. Je les accompagne dans la mise en œuvre des moyens les plus efficaces pour leur permettre d’atteindre leurs objectifs. Je suis responsable du processus d’accompagnement et le client coaché est responsable de la réflexion et de la mise en action.

2/ Ma compétence professionnelle est assurée par mes formations dans l’accompagnement. J’informe les clients sur la nature de ma formation.

3/ J’ai été moi-même coaché par un confrère qui m’a transmis son savoir-faire avant de prendre sa retraite et je continue de faire appels aux services de confrères pour être supervisé dans mes pratiques dès que cela s’avère nécessaire. En outre, je suis engagé dans un cheminement continu d’évolution personnelle et je suis, chaque année deux ou trois stages de travail sur les émotions, sans compter le travail thérapeutique mensuel.

4/ Dès le début d’une relation de coaching, je conviens, par écrit, d’un contrat clair avec les clients. Les conditions de cet accord incluent la nature du service proposé, les limites et les responsabilités de chacun. Le contrat précise aussi la fréquence et la durée des entretiens, la façon dont ils se déroulent (en vis-à-vis, par téléphone ou par mail) ainsi que le montant des honoraires perçus pour ma mission. Je garantis le respect des engagements pris contractuellement et me tiens à la règle de confidentialité. Ce qui se dit entre le client et moi n’est transmis en aucune façon à la Direction sauf éléments convenus d’un commun accord avec vous et parce que cela vous facilitera votre travail.

5/ Je veille à agir avec un haut niveau d’intégrité et de bienveillance pendant toute la durée de la relation de coaching. Toute question hors de mon domaine de compétences sera très clairement renvoyée vers des personnes plus compétentes. En aucune circonstance, je ne mettrai à profit la situation de coaching pour en tirer des avantages non contractuels, que ceux-ci soient d’ordre financier, social ou sexuel.

6/ Si, au cours de la relation de coaching, je constate d’importantes divergences qui ne me permettent plus de fonctionner selon les termes du contrat, j’y mettrai fin en expliquant clairement les raisons de ma décision. Dans la mesure du possible, je vous proposerai d’autres options.

7/ A l’égard de la profession, je me tiens à un devoir de réserve dans mes propos et dans mes actes. Je fais preuve de respect à l’égard de la diversité des courants existants dans le domaine du coaching mais me refuse qu’une personne ou un groupe puisse se prévaloir de détenir la vérité en la matière. En conséquence, je refuse toute mission avec des personnes appartenant à l’une des sectes répertoriées par la Mission interministérielle de lutte contre les sectes. De par mon engagement dans la vie et cette profession, j’essaie modestement de contribuer à l’image positive de la profession par mon comportement, ma compétence et ma vision positive du monde.

Richard Chaigneau