Tous les dirigeants cherchent à satisfaire leurs clients tout en préservant la rentabilité de leur entreprise.
Toutefois le problème se complique sérieusement dans le cadre d’une entreprise en création sur un nouveau produit.
L’approche traditionnelle d’analyse de la valeur qui se rapporte fortement à l’analyse fonctionnelle des besoins du client final, montre dans ce cadre ses limites, même si elle apporte un cadre structuré à l’innovateur.
R. Chaigneau à Arras, est parti des différentes acceptions de la valeur pour indiquer leur positionnement dans le cycle de vie du produit nouveau et l’influence majeure du dirigeant qui donne le sens, une cohérence au projet innovant tant au niveau conceptuel, stratégique, commercial que de la communication.
Une entreprise de l’IAA présente, qui a lancé un produit nouveau avec succès mais qui a du mal à percer le marché alors que les personnes qui goûtent son produit l’achètent à 90%, souhaitait comprendre pourquoi.
R. Chaigneau a donc analysé en direct avec les vingt industriels présents, les raisons majeures de blocage dans l’acte de vente.
Durant les 2h de l’atelier, il a déterminé ce qui fonde les valeurs du produit nouveau et traduit en « live », ce que pourrait être une communication pertinente et cohérente, ajustée au produit nouveau, un confit d’endives !
Chacun a goûté un toast recouvert de ce produit et fait part de son ressenti.
Il n’y avait pas photo : 100% des personnes ont validé l’analyse des qualités du produit, ce qui a interpellé les créateurs présents, les amenant à revoir complètement leur stratégie de développement (commerciale et de communication).
Ainsi est né, Saint Marmitin, futur lauréat 2004 du Mercure d’Or !
Rédigé par M. Richard Chaigneau